Posted on Laisser un commentaire

Lemniscate et triangle de manifestation

Illustration du mécanisme de soin solaire

LEMNISCATE et TRIANGLE de manifestation de l’énergie-lumière

Il faut deux conditions pour pouvoir émettre de l’énergie-lumière avec une certaine qualité et de la précision.
La plus importante de ces conditions peut se symboliser par une lemniscate ∞ qui englobe les centres de la tête et du cœur. L’activation de cette dynamique permet l’élévation du taux vibratoire et ainsi une radiation d’énergie-lumière de manière globale et diffuse. Encore faut-il avoir activé ces centres et les avoir amenés à un certain niveau de développement.
Si on veut concentrer l’énergie en un point, par exemple dans l’objectif d’un soulagement, il faut établir un triangle, tête-cœur-main.
La lemniscate implique une relation dynamique entre les deux sphères du cœur et de la tête. Une volonté libre et ferme émise par le centre du cerveau alliée à une intention désintéressée émise par le centre cardiaque est la meilleure configuration pour produire l’énergie-lumière.
Le centre de symétrie de cette lemniscate sur l’axe tête-cœur se situe au niveau du larynx, du thymus et de la thyroïde. C’est une zone qui permet entre autres l’expression harmonisée du centre de la tête et du cœur.
La base du triangle de manifestation de l’énergie-lumière est l’axe de la lemniscate, la combinaison de la volonté et de l’intention.
La pointe du triangle est la main qui devient émettrice de l’énergie-lumière grâce au centre chiromagnétique situé dans sa paume.
Le centre de la tête peut donner l’ordre d’émission de l’énergie-lumière par les mains.
Le centre du cœur, par la justesse de l’intention, peut qualifier l’énergie par les mains, c’est-à-dire programmer les nuances de l’énergie-lumière, par exemple plutôt apaisantes ou plutôt redynamisantes selon les besoins captés par l’intuition (centre de la tête). La puissance de cette émission chiromagnétique est fonction du degré de développement des trois centres, en particulier celui du cœur solaire.

Roland Perret énergéticien

Posted on Laisser un commentaire

Guidance audio de rechargement N°1 – la corde

Indiquez votre email (ceci n’est pas un abonnement)

Il existe trois types d’exercices de base pour se hisser à un niveau vibratoire supérieur à nos états dits « ordinaires ». La protection, le nettoyage et le rechargement. C’est une trilogie d’exercices qui vous permettront d’assurer votre équilibre. Pour les deux premières séries d’exercices, à pratiquer impérativement avant le rechargement, je vous renvoie aux audios spécifiques présents sur le site.

Pourquoi « impérativement » opérer une protection et un nettoyage avant la recharge ?

La réponse est logique: il s’agit de se protéger des énergies et des influences négatives émanant de certains êtres éthériques qui nous entourent. C’est la fonction des pratiques de protection. 
D’autre part, il s’agit d’harmoniser son champ émotionnel, c’est la fonction des pratiques de nettoyage.
Avant de booster ses énergies, il faut donc s’assurer d’être « propre » afin de ne pas élever le taux vibratoire de nos énergies plus ou moins négatives.


Je rappelle qu’il s’agit de pratiques de soutien par rapport à une pratique essentielle comme celle de la pratique solaire qui inclut à la fois protection, nettoyage et recharge et assure un développement bien au-delà de cette saine « mise à niveau » de notre être.
Ces pratiques de soutien sont cependant très utiles, surtout si l’on n’a pas la chance de pouvoir pratiquer avec une personne ayant maîtrisé ses énergies et acquis tout au moins un début de développement solaire. Celui-ci sera apte à libérer, nettoyer ou dynamiser les éléments qui en ont besoin pour autoriser un développement accéléré de votre propre avancée.

Le principe du rechargement par les pieds et le bassin

Les reins, réservoirs de notre vitalité, appelés “racine de vie” en médecine traditionnelle chinoise sont en lien avec le Dan Tian inférieur, le centre énergétique du bas-ventre. Le premier point du méridien des reins est le seul point se situant sous notre pied, une des portes énergétiques permettant de se relier à la Terre-Mère.
C’est pourquoi l’exercice de rechargement et d’ancrage le plus courant consiste à générer une racine à partir de la plante de pieds. Mais l’exercice qui fait l’objet de la guidance présente s’opère directement par le bassin et est certainement plus efficace parce que plus direct et s’accompagnant de plus des bienfaits la concentration sur le centre Dan Tian, appellé aussi Hara.

Je ne développerai pas ici les atouts d’un bon ancrage qui relie le haut et le bas, le spirituel et le matériel. L’aspect rechargement de cet exercice vous permettra d’accéder, à tout moment à une source inépuisable de vitalité.
J’ai pratiqué personnellement cet exercice durant des années, palliant surtout aux baisses de régime dues à la fatigue lors de mes chantiers de fresques décoratives. Terminés les « coups de pompes » sur les échafaudages ! Je devenais même capable de redynamiser dans la bonne humeur mes équipes lorsqu’elles faiblissaient.
Avec le temps, le rechargement devient quasi instantané pour répondre aux besoins du corps, et c’est le cas tout autant pour les protections et les nettoyages. L’équilibre ainsi atteint facilite grandement notre avancée spirituelle et instille un effet secondaire très sympathique : le bonheur…

Roland Perret
Énergéticien solaire

-La pratique solaire est proposée de manière hebdomadaire (2 cours du soir dans les environs de Strasbourg) et constitue la base de l’activité du pratiquant. Renseignements ICI 
-Vous trouverez sur le site des guidances de pratique ICI 
-Le travail de soutien ainsi que la pratique solaire sont proposés sous forme de stages dans diverses régions. Renseignements pour ces stages ICI

 

Posted on Laisser un commentaire

Les prérequis de la pratique

LES CONDITIONS DE LA PRATIQUE SOLAIRE

LES PRÉREQUIS

S’il est toujours possible de profiter de soins solaires ou d’une séance solaire occasionnelle, pour devenir un véritable pratiquant, il y a quelques prérequis.
La persévérance
Tout d’abord, il faut être capable de persévérance. Puisqu’il s’agit d’un processus de transformation, celui-ci s’inscrit dans le temps et demande de par ce fait non seulement d’enclencher un début de transformation, mais de l’entretenir avec régularité. Les mémoires du corps, par exemple, sont concernées ainsi que les habitudes les plus ancrées. Seule une pratique régulière qui s’inscrit sur une certaine durée sera à même d’opérer ces changements fondamentaux.
Ouverture d’esprit
Par ouverture d’esprit, on peut entendre ici la capacité de remettre en question ses propres paradigmes.
Nous avons été conditionnés par une certaine vision du monde. Être capable d’assouplir et à terme, de modifier ces conditionnements, nous permettra d’élargir notre champ de connaissance et de compréhension du monde. Un mental figé dans ses conceptions risque de retarder, voire de bloquer l’avancée du pratiquant.
Volonté d’évolution
Il est nécessaire d’avoir un désir et une intention profonde de changement de sa propre nature. La réalisation solaire implique des découvertes fondamentales au niveau de l’identité. C’est une transformation réelle et pragmatique concernant tous les aspects de l’être. Une puissante volonté d’évolution est la base incontournable du développement solaire.
Conscience des enjeux
Il s’agit d’un travail de libération de l’être au niveau de son noyau. La pratique solaire a des implications non seulement sur la personnalité, non seulement sur la relation aux autres mais aussi sur le plan spirituel. C’est-à-dire que les enjeux dépassent le cadre de notre vie transitoire et concernent ce que l’on peut appeler le moi divin.
L’humilité
Il est évident que l’humilité est la seule attitude possible pour apprendre et acquérir de nouvelles connaissances et compétences. Mais cette qualité à une plus grande importance encore dans le processus d’intervertissement des personnalités entre le moi ordinaire et le moi divin.
L’étude
L’instructeur étant un pratiquant ayant amené son développement solaire à un certain niveau, l’apprenant sera gagnant à laisser agir sur soi les enseignements proposés. C’est le principe de l’étude, c’est-à-dire premièrement poser un enseignement donné comme une hypothèse personnelle.
Deuxièmement, sur un certain laps de temps, observer et analyser les composantes et conséquences de l’hypothèse.
C’est seulement alors que l’apprenant pourra vérifier ou infirmer la validité de l’enseignement.

LES FACILITATEURS

En principe, tout le monde peut accéder à la pratique solaire. Il y a cependant des facteurs qui facilitent le travail.
La sensibilité énergétique

il est évident que lorsqu’on est capable de ressentir pragmatiquement les manifestations de l’énergie dans son corps, cela conforte dans l’efficacité de son travail. Ressentir chaleurs, picotements, balancements du corps ou d’autres manifestations comme des expansions de conscience lors des transmissions énergétiques de l’enseignant laisse peu de place au doute.
Il est cependant utile de rappeler que même sans ces sensations, l’énergie-lumière opère son action dans l’ensemble des corps subtils. Nulle inquiétude donc dans le fait de ne rien ressentir dans un premier temps et garder patience.

La culture spirituelle ou ésotérique

Elle peut être un soutien important pour le mental et accompagner de compréhensions l’avancée du pratiquant. Elle peut aussi permettre d’éviter les embûches sur la voie. Encore faut-il que cette culture soit sérieuse et suffisamment souple pour s’accommoder de nouvelles conceptions. Pour peu qu’elle soit dogmatique ou limitée, elle pourrait être un fâcheux obstacle et bloquer l’avancée du pratiquant qui risque de mettre ses idées préconçues en opposition avec les hypothèses de travail proposées par l’enseignant. Une véritable culture spirituelle est vivante et n’est jamais figée dans une affirmation péremptoire.

Roland Perret énergéticien

Posted on Laisser un commentaire

Présentation de Roland Perret

Se présenter est toujours un acte un peu étrange où on peut avoir le sentiment quelque peu confus de ne pas dire toute la vérité. Et pour cause… Nous sommes bien plus que notre moi social, nous sommes le moi divin, le surmoi ! Peu importe le nom que l’on peut donner à cette identité sublime en nous. J’essaie ici de répondre à cette question si importante de qui nous sommes, de qui je suis.

Posted on Laisser un commentaire

Le petit déjeuner

Comment partager avec vous ce sentiment délicieux vécu ce matin ?
Dire qu’il suffit de s’arrêter, de se poser, pour vivre un moment que l’on pourrait qualifier d’extase ?
On devrait d’ailleurs plutôt le nommer « instase » tant le mouvement est bien plus en direction de l’intérieur qu’une sortie vers l’extérieur.

C’était au petit déjeuner.
C’était si puissant qu’il m’a fallu un effort pour me lever mais cette chaleur délicieuse dans mon cœur ne m’a pas quitté même lorsque j’ai versé l’eau chaude de la bouilloire électrique dans la théière de céramique grise.
J’étais assis et je m’étais juste mis en suspens, tranquillement, en douceur et l’intensité d’un torrent de vie a jailli, a traversé mon soleil intérieur en irradiant de mille feux laiteux.
Puissiez-vous connaître les délices du jardin de votre cœur et vous retrouver écrasé d’amour, comme cela, sans raison autre que celle de s’être tourné vers votre soleil intérieur.

Comme est-ce arrivé ? Comment cela est-il devenu si simple, si fort…?
Il a fallu un jour l’activer ce soleil, puis apprendre à le cultiver avec assiduité pour un jour, comme aujourd’hui, le contempler comme un arbre de lumière qui aurait poussé dans le corps.
L’activer comment ?
Par syntonie en présence d’un grand frère qui a déjà un tel arbre en lui et qui sait en partager les fruits. Cela ne peut pas se passer autrement, c’est impossible sinon. Avec quelle force serait-ce réalisable ? Il faut la lumière d’un même soleil, une lumière identique mais plus mûre et beaucoup plus puissante, capable de vibrer au point d’éveiller le centre solaire de l’autre.

Et ensuite ?
Il a fallu comprendre ce qui s’était passé, au moins suffisamment pour l’acter et puis décider de cultiver cette graine précieuse avec constance et discipline.
Apprendre à respirer avec ce soleil, apprendre le sentiment solaire, apprendre la pensée solaire. En bref, apprendre à élever tout son être, là maintenant, parce que c’est ce qui est juste et que je le veux.

Et finalement ?
Il n’y a pas de finalement, pas de fin à cette croissance merveilleuse.
Toute la vie se transforme, sans lutte, sans guerre, même sainte.
L’arbre de lumière grandit à la mesure de l’attention, de la constance qu’on lui apporte.

Si vous faites cela…
Alors la joie deviendra vôtre à chaque instant de votre vie et bien au-delà.

Roland Perret Énergéticien

Posted on Un commentaire

Transmission de lumière

Il y a des personnes qui ont une sensibilité aux transmissions de lumière qui la rendent quasiment visible ! C’est le cas pour cette personne qui s’est prêtée à l’expérience pour la première fois, lors de la dernière conférence publique. Nous pouvons clairement percevoir l’attraction exercée par l’énergie-lumière qui se transmet à l’intégralité du corps, comme si elle voulait s’envoler.
Tout le monde n’a pas cette réactivité, cela dépend de la structuration psycho-physique de chacun. Le plus souvent, la personne ressent des ondulations dans son corps et se sent osciller. Comme cela peut aller jusqu’au vertige et plus rarement à la chute, il y a toujours un porteur derrière la personne pour garantir sa sécurité.
S’il n’y a pas de réactions visibles, on constate les effets de la transmission lorsque la personne partage son vécu et ses ressentis. Mais surtout, dans quasiment tous les cas de figure, tout le monde atteste un effet sur plusieurs jours en commençant par la qualité de la nuit qui suit la transmission et puis une forme de tonicité, de bonne humeur, de facilité à relativiser…

Mais à quoi sert une transmission de lumière ?

Il y a deux aspects principaux.
-Le premier aspect est le soin. Il s’opère des nettoyages puissants dans l’être à de profonds niveaux et parfois des résolutions sur le plan physique.
-Le deuxième est le soutien dans le cadre de l’évolution intérieure.
C’est une aide énergétique puissante qui booste la force intérieure qui est indispensable sur le chemin de l’éveil du cœur. Une pratique individuelle trouvera dans de régulières transmissions de lumière plus qu’un accompagnement, mais un véritable accélérateur de croissance.

Une transmission de lumière ne peut se réaliser vraiment avec justesse et efficacité que si celui qui officie est arrivé à un stade conséquent du développement de son centre cardiaque.

Roland Perret Énergéticien