Publié le Laisser un commentaire

Guidance de résolution de problème

Outil de prise de décision- Roland Perret Énergéticien en art solaire. revelationducoeur.com

Comment se décider de manière avisée alors que nous sommes déstabilisés par la problématique qui s’impose à nous ?
Comment prendre une décision que nous ne regretterons pas ?

Si je prends une décision sur la base d’une émotion passagère, comme la colère par exemple, je risque fort de regretter amèrement mes choix sans réflexion, sans raison.
Les avis de nos proches ? Quels conseils écouter ou ne pas écouter ? Si nous avons posé la situation auprès de nos amis ou personnes de confiance, nous sommes la plupart du temps, confrontés à des positions multiples et parfois même contradictoires. Chacun y va de sa bonne foi et le plus souvent, nous nous perdons de plus en plus dans la confusion.
Cela se bouscule en nous, parfois nous changeons d’avis toutes les heures ou même parfois toutes les cinq minutes. C’est une vraie souffrance et on n’y voit toujours pas clair.
Bien sûr, cela est la plupart du temps intéressant de prendre connaissance de vues différentes de la nôtre mais, si nous ne voulons pas jouer notre destin à pile ou face, il nous faut sortir des avis extérieurs et de nos conditionnements.

Nous savons que finalement, nous devrons nous écouter.

Mais c’est le tumulte qui règne en nous. Les idées, les ébauches de solutions s’entrechoquent, les intérêts divergent. De multiples lignes temporelles s’ouvrent devant nous sans que nous ayons les moyens de savoir laquelle est la bonne. Parfois, il n’y a que deux options du genre « Je le (la) quitte » ou je ne le (la) quitte pas ». Ce n’est pas plus simple pour autant…
Dois-je tenir compte uniquement de mon intérêt ? Ma décision va-t-elle occasionner de la souffrance, est-ce acceptable ? Je n’ose pas… , Je n’ai pas le courage… Que va dire untel…? Quel sera l’impact de ma décision sur le plan social, familial, professionnel, psychologique, spirituel ?
Tant de questions, tant de paramètres… Comment s’en sortir ?
Je dois m’écouter, certes…

Mais qui écouter en moi ?

Quand je me tourne en moi, je ne vois que tumulte.
Alors, il faut savoir que nous avons un sur-moi. Il est nécessaire de comprendre qu’une décision prise par notre petit moi, celui qui est pétri par la problématique, sera rarement la bonne, à moins de jouer sur la chance, sur le coup de dés. Si notre moi ordinaire se cristallise dans la peur par exemple, sa décision sera celle qui sera dictée, influencée, par la peur. Le lendemain, une fois calmé, nous aurions peut-être pris une autre décision. Il y a donc une règle :

Ne jamais prendre aucune décision sous le coup de l’émotion.

Il est absolument nécessaire de sortir du mental-émotionnel, de ces pensées induites par des sentiments, des émotions qui nous empêchent de voir posément la situation. Lorsqu’une émotion surgit, automatiquement des pensées adviennent dans notre esprit qui confirment notre émotion, mais sans en vérifier la validité. Notre intellect est incapable de voir clairement la situation, parce que obstrué, interféré, par notre mental-émotionnel.

La manière de fonctionner de cette guidance

Il est nécessaire de d’abord retrouver son calme.
Vous avez pris connaissance de tous les paramètres de votre problématique. il s’agit à présent de vous poser, de respirer, de faire le vide dans votre esprit au point de ne plus avoir de problème. La problématique ne doit plus troubler votre quiétude. Si vous savez méditer, c’est le moment de mettre en pratique la paix induite.
Une fois une sérénité pleine et entière retrouvée, et seulement à ce moment, vous rappelez la problématique, vous faites remonter la question qui nécessite une prise de position de votre part. Elle se révèle alors en vous sur le socle de votre tranquillité. Vous pouvez maintenant percevoir les lignes de temps: si je prends telle décision, cela entraîne telles conséquences, si j’emprunte tel autre chemin, je perçois telles autres conséquences, cela se dirige vers tels résultats…
Vous regardez vos lignes de temps, vous visualisez avec objectivité le futur de chaque option.
Vous aurez immanquablement un ressenti global qui vous fera pencher vers telle option plutôt qu’une autre. C’est là, maintenant, que vous prenez votre décision.
Cette décision, vous ne la regretterez jamais, parce que vous l’aurez prise, vous, au plus haut somment de votre être que vous êtes capable aujourd’hui d’atteindre.

Personne ne pourra vous faire douter d’une telle prise de décision et si d’aventure, cela se révélait être une erreur, ce sera une erreur que vous aurez commise à partir de la meilleure version de vous-même. Nous pouvons juste faire du mieux que nous pouvons, mais cela, nous pouvons le faire intensément et en profondeur.

Cette guidance est là pour vous aider à rentrer dans cet état qui vous permettra cette prise de décision finale.
Elle agit en vous amenant à une état de concentration active puis, par une stimulation de votre centre psychique, à percevoir clairement vos lignes de temps, ces ramifications propres à chaque choix. Vous serez ainsi à même de prendre votre meilleure décision.
C’est pourrait paraître paradoxal, une guidance qui permet une liberté de point de vue et pourtant, c’est le cas pour cette Guidance de résolution de problème. 

Publié le Laisser un commentaire

Guidance de pratique psychique – courte et douce -10mn

Guidance de pratique psychique - courte et douce par Roland Perret énergéticien

Cette guidance psychique est une guidance de pratique de la stimulation du soleil de l’esprit.
Elle est courte (10min) et douce dans le sens où elle n’est pas axée particulièrement sur une intensité qu’on trouvera dans d’autres pratiques psychiques.
Elle est idéale pour démarrer sa journée si on n’a pas le temps d’une pratique plus longue. Vous pouvez bien sûr la prolonger sans le support de ma voix.
Elle permet une stimulation de soleil psychique, qui, si elle est menée correctement avec une concentration suffisante, pourra faciliter le centrage de notre moi ordinaire dans son moi supérieur.
Il s’agit de créer l’habitude du recentrage dans le centre de l’esprit dans nos interactions avec nos semblables et notre environnement comme le cadre du travail.
Dès qu’il y a décentrage, ou trop grande immersion dans les problématiques émotionnelles, on pourra recréer la liaison avec le centre de son esprit.
L’objectif est de ne pas perdre la lumière acquise et de rester dans une forme d’équanimité, de paix intérieure qui seule permet la justesse de nos actions.
Puissiez-vous découvrir le bonheur de cet état vibratoire et le cultiver, le développer à l’infini.

   Aquérir la

  Guidance de pratique psychique – courte et douce 

Publié le Laisser un commentaire

Le mental est-il l’ennemi ?

La juste place dun mental par Roland Perret Energéticien- tevelationducoeur.com

Qu’en est-il des remarques suivantes ? « Attention, tu es dans le mental », « Éteindre le mental », « Dissoudre le mental dans le cosmos » ?

Le ressenti est-il le critère d’un comportement juste ?
L’exemple de l’ombre menaçante et la véritable valeur du ressenti en tant qu’information.
Le mental émotionnel, le valet de l’émotion.
Le mental rationnel a la capacité d’analyser l’émotion, le ressenti.
L’exemple de l’ombre dans la forêt.
L’exemple du couple et l’héritage.
L’identification aux problèmes et aux traumas par le mental-émotionnel.
La possibilité de l’induction des parasites éthériques au niveau de ces failles.
La juste impermanence de l’émotionnel.
La dissolution de la réaction mentale-émotionnelle.
La solution par la dynamisation de l’intellect rationnel.
Le mental mécanique et les filtres à apposer.
La capacité du rejet des pensées mécaniques et des émotions pathologiques.
La croissance énergétique du centre psychique.
Le supramental.

Publié le Laisser un commentaire

La fonction spirituelle de l’ego

La transparence de l'ego par Roland Perret énergéticien

Il y a, dans certains milieux spiritualistes et chez certains chercheurs, une confusion au sujet de l’ego. Cette erreur est porteuse de conséquences lourdes et cette vidéo tente d’instaurer une vision saine de cette problématique.

Qu’est-ce que l’ego ?
Y a-t-il une problématique avec l’ego ?
Sa nécessité dans le processus de croissance de la personnalité.
Les « bugs » de l’ego. Ne pas être l’ennemi de son ego.
Le non-sens de l’accusation d’être dans l’ego.
L’égocentrisme- le gonflement excessif de l’identification à soi au détriment des autres.
L’autovictimisation, une autre forme d’égocentrisme.
Partir en guerre contre son ego, dissoudre l’ego, la recherche de la mort de l’ego… L’idée de sortir de l’enfermement est juste, mais son fractionnement n’est pas une solution.
La solution est la transparence de l’ego. Pour y accéder, l’ego doit être puissant.
La force de l’ego permet la lucidité qui elle-même permet le refus du conditionnement.
Ce refus permet une conscience plus élevée.
L’intensité de la vibration intentionnelle brise la mécanique mémorielle de l’ego.
Le piège du rapetissement du moi et de l’attachement à l’identification à nos rôles.
Le processus qui mène à la transparence – la volonté, l’énergie.
La science solaire mène à la fusion avec son double spirituel.
0% orgueil, 100% fierté.

Publié le Laisser un commentaire

Anatomie d’une paix profonde

Anatomie d'une paix profonde par Roland Perret énergéticien

Je vais essayer de vous décrire une expérience maîtrisée de paix profonde.
En quoi cela peut-il vous intéresser?
Comment une expérience subjective pourrait-elle vous être utile ?
C’est ce que nous allons voir.
De quoi s’agit-il? Imaginez un espace infini de bien-être total, complet qui se superpose aux états de conscience ordinaires, qui permet de vivre différemment tout ce qui nous arrive: une sensation très présente, très intense, de calme insondable qui permet un regard sur les choses et les événements dénués de cette sorte de nervosité de fond, de cette tension permanente qui sous-tend tous nos actes, peut-être voyez-vous ce que je veux dire. Mais avant de vous décrire plus précisément cet océan de lumière, il me faut justifier la validité de mon expérience et en quoi elle pourrait être intéressante pour vous. Le changement d’état de conscience est une expérience que vit tout chercheur un tant soit peu assidu dans ses démarches d’exploration.
La très grande majorité de ces expériences ont un point commun: passer un temps plus ou moins court, elles se dissolvent. Il peut en rester, bien sûr, un aspect psychologique, un aspect rassurant, dans certains cas. Elle peut s’accompagner d’une compréhension de certains concepts ou encore apporter des résolutions à certaines situations. Ces expériences sont tellement variées qu’il est quasiment impossible de les cataloguer. Mais la plupart ont ce point commun: elles s’éteignent, elles sont fugaces et malgré les efforts qu’on peut fournir, elles ne se reproduisent pas, du moins, pas à l’identique.
La reproductibilité de l’expérience est un aspect très important. Vous savez qu’en science,la validité d’une expérimentation n’est acquise qu’à partir d’un certain nombre de fois où l’on a obtenu le même résultat. Nous pouvons, dans une certaine mesure, appliquer cette technique de validation aux expériences spirituelles.
Vous pourriez me rétorquer que les expériences spirituelles sont intimes et propres à chacun.
Certes peut-être, mais quelle est la valeur pragmatique d’une telle vision?
L’instrument de recherche de l’investigateur spirituel, c’est ses perceptions. Si ces perceptions sont subjectives, cela supposerait que nos expériences spirituelles seraient de simples mirages, des reflets un peu étranges de la vie organique de nos cerveaux. Si nos expériences de conscience modifiée n’étaient qu’individuelles et subjectives, il serait impossible que nous puissions espérer accéder à une objectivation de la question spirituelle. Nous ne pourrions pas espérer pouvoir découvrir les lois concrètes des mondes spirituels. Comment pourrions-nous avancer dans la découverte des véritables rapports entre les mondes spirituels et le monde physique, par exemple? Ce type d’expérience subjective a une origine difficile à déterminer. Il peut s’agir de mouvements organiques ou hormonaux. Ce peut être aussi des situations dramatiques ou au contraire euphorisantes, qui provoquent dans notre système psychologique et neuronal des sensations particulières. Une impression non subjective serait, à minima, une expérience reproductible à volonté dans ses résultats, dans ses effets. Elle pourrait ainsi être observée, étudiée, approfondie,certes individuellement, mais dont les caractéristiques observables, peuvent constituer un terrain d’étude.
La reproduction à volonté d’une expérience intérieure a une saveur différente, mais surtout une très grande valeur: celle d’être pratique.
Je vous propose un exemple. Imaginez que vous receviez un e-mail, un mail plutôt désagréable qui laisse supposer, par exemple- mais à tort, bien sûr- que vous êtes quelqu’un de toxique, de peu recommandable. On s’est mépris sur vos intentions ou vos actes et on vous accuse d’être malhonnête, par exemple. Imaginons que vous vouliez répondre à ce mail, tenter d’expliquer, de vous justifier peut-être. C’est un exercice difficile qui demande votre pleine concentration pour ne pas risquer d’envenimer encore plus la situation, et vous sentez bien qu’il y a des pulsions qui montent en vous. Ça pourrait être un sentiment d’injustice, de la colère, de la tristesse, ça peut être toutes sortes d’émotions et ces émotions brouillent votre calme, entament vos facultés de jugement et d’analyse.
Si vous répondez à ce mail sous le coup de ces montées émotionnelles, il y a fort à parier que vous ne feriez qu’envenimer la situation.
Si vous avez un peu de sagesse et de l’expérience de vie, vous pourriez décider de ne pas répondre immédiatement, d’attendre de vous être calmé avant de faire votre réponse. Mais là, dans notre exemple, c’est urgent, le temps compte et il faut réagir de suite.
Imaginez:
Que vous soyez capable de générer cet océan de paix en vous là, à l’instant.
Alors même que vous êtes envahi par ses émotions négatives.
Le résultat serait une sorte de gémellité, une partie de vous, la partie gouvernante est en paix parfaite, goûtant la saveur de cette paix.
Une autre partie de vous, la partie gouvernée, écrit sa réponse au mail.
Cette partie gouvernée, c’est-à-dire qu’on a laissé sa place à son moi supérieur, devient capable, tout naturellement, de trouver les bons arguments de réponse.
Pourquoi? Parce que les émotions négatives sont instantanément dissoutes par l’activité de l’océan de paix.
Il ne s’agit bien sûr là que d’un exemple, mais je suis persuadé, si vous m’avez suivi jusque-là, que vous comprenez l’énorme intérêt de cette génération spontanée de paix sans condition.
Je vais à présent essayer de décrire cette expérience et comment vous pourriez y accéder vous-même.
La technique est simple: vous vous concentrez au milieu de votre tête.
Lorsque vous parvenez à sensoriser, c’est à dire à percevoir avec vos sens, votre centre psychique, vous faites rayonner ce soleil dans votre tête.
Je répète qu’il n’y a pas là de visualisation, mais il s’agit de perception sensible, ce qui est un résultat obtenu généralement après un entraînement adapté.
Je vais vous dire ce que je ressens personnellement dans cette situation.
Cette poussée d’énergie, hors de ma tête, ce rayonnement, ouvre sur un espace que je peux deviner infini.
Un océan de paix.
Oui de paix, parce qu’exempt de toute vibration déformante, de toute émotion stressante.
Mais ce n’est pas une paix d’absence de contenu, c’est une paix consistante,c’est une paix qui se goûte, qui a une saveur.
Dans mon corps, il y a des sensations comme des marqueurs, devant mon front, au centre de ma tête et au-dessus de ma tête. Tout mon corps est dans une décontraction souple, sans tension. Il n’y a pas de pensée qui s’impose.
Mais si ma partie inférieure déploie de la pensée, comme dans l’exemple du mail, elle se déploie avec netteté et ordre sur la page blanche de cette paix qui est intelligence pure.
C’est une sensation extrêmement agréable.
Un océan de paix qui rythme des vagues de paix qui nourrissent, qui enrichissent mon être.
Comment vous décrire ce délice?
Je n’ai qu’un désir, celui d’explorer cet océan.
La plus belle façon d’en parler est le silence. Mais nous risquerions de ne pas nous comprendre.
Alors, bien sûr, ce partage d’expérience que je viens de faire avec vous suppose certaines compréhensions, certains acquis comme la science des centres.
C’est mon propos dans cette série de podcasts de vous dévoiler ses connaissances pour que vous aussi, un jour, puissiez accéder à cet océan de paix.

Roland Perret énergéticien en art solaire.

Publié le Laisser un commentaire

Présentation de l’art solaire

Présentation de la pratique solaire par Roland Perret énergéticien. revelationducœur.com

 La pratique solaire consiste en l’éveil et le développement des trois centres fondamentaux en l’homme : le centre psychique, le cœur solaire et le hara. Il s’agit à la fois d’une voie qui amène l’équilibre sur le plan de la personnalité avec la maîtrise psychologique, une véritable éclosion de l’être spirituel en nous, notre double, ainsi que la réponse la plus pragmatique à la question de l’évolution de l’espèce humaine.

Publié le Laisser un commentaire

La concentration dans le centre psychique

La concentration psychique par Roland Perret énergéticien https://revelationducoeur.com

LE CENTRE PSYCHIQUE.
Explications et guidance

Que ce soit dans des périodes comme celles qui forcent l’isolement ou des phases de vie tout simplement difficiles, la pratique du renforcement du centre psychique du cerveau est extrêmement bénéfique. Elle est aussi un moyen extraordinaire de développement intérieur. Je vous la propose ici pour soulager vos éventuelles difficultés psychologiques, sous la forme d’un accompagnement complémentaire dans le cadre de la pratique solaire.
Vous trouverez une guidance gratuite de travail ICI.