Posted on Laisser un commentaire

Se réveiller de bonheur…

Et si vous vous réveilliez de bonheur… ?
Comment serait-ce possible ?
Cela impliquerait une modification en profondeur de notre intériorité.
Cela impliquerait d’être capable de tant de joie que toutes nos ombres disparaîtraient d’elles-mêmes
!
Nous cherchons tous le bonheur, et les plus avancés d’entre nous ont compris qu’il était
nécessaire pour y parvenir, d’opérer une transformation intérieure vraiment profonde.
Mais où trouver la force, l’énergie et l’intelligence nécessaires pour une telle transfiguration ?
Si nous ne nous berçons pas d’illusions, la réponse est claire : nous n’y parvenons pas.
Au mieux, nous arrivons momentanément à nous élever, à nous rapprocher de ce but, qui est
l’objectif de toutes les sagesses mondiales.
Mais nous sommes incapables de nous maintenir en permanence dans cette vibration élevée,
qui est vécue parfois comme un moment de grâce… Nos ombres et nos petitesses nous
rattrapent toujours…
Et pourtant, nous sommes nés pour cette éclosion merveilleuse de l’âme, pour la joie
inconditionnelle.
Il y a en nous un centre, qu’on a appelé sous de nombreux noms à travers l’histoire et les
civilisations. Le plus ancien connu a plus de 2500 ans, c’est l’« Atman ». On l’a nommé aussi
le « Lotus », la « Rose », le « Soleil », le « grain de sésame », le « Graal » et on lui a donné
bien d’autres noms encore. Cité par toutes les disciplines spirituelles autant orientales
qu’occidentales, mais curieusement oublié, ce centre est situé au niveau du coeur. Non pas le
chakra du coeur, ni bien sûr le coeur physique.
Il y a trois clés pour opérer l’éveil de ce coeur solaire :
-Il faut apprendre à le situer, le ressentir, constater sa présence avec pragmatisme.
-Il faut apprendre à le nourrir, à le stimuler, à le faire croître.
-Il faut savoir recevoir la force de stimulation d’un frère plus avancé qui a réalisé jusqu’à un
certain point la transformation de son être et qui maîtrise l’énergie de son coeur.
Et puis il faut de la persévérance, de l’assiduité. La transformation s’opérera parce que tous
les hommes portent en eux cette graine, ce programme. Tous les êtres sont appelés à fleurir,
parce que c’est la fonction centrale, bien que trop ignorée, de ce qu’on appelle un homme.
lotus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *